IN MEMORIAM

“Mohamed était un enfant très épanoui, il avait une joie de vivre communicative. Dans les moments difficiles, c’était un petit guerrier qui a surpris plus d’un médecin. C’était mon amoureux et mon rayon de soleil. Il s’en allé retrouver son frère Ismaël au paradis, lui aussi atteint du syndrome de Rett et décédé à l’âge de 3 ans et demi.”

Samira Tallih, sa maman