Consultation des parents sur la prise en charge  scolaire, médicale, médico-sociale des enfants en situation de handicap

“Depuis plusieurs années, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) réalise une veille des pétitions en ligne. Il a ainsi identifié plusieurs pétitions réunissant un nombre important de signatures et se préoccupant de la prise en charge – scolaire, médicale et médico-sociale – des enfants en situation de handicap. Ces pétitions pointent notamment les difficultés rencontrées par les parents, en particulier, dans le diagnostic du handicap, le remboursement des soins, la scolarisation des enfants, etc. Toutes soulignent l’urgence d’une meilleure coordination et d’un meilleur accompagnement des familles.

Dans ce contexte, le Bureau du CESE a décidé de confier conjointement à la section de l’Éducation, de la culture et de la communication et à la section des Affaires sociales et de la santé le soin de préparer un avis à l’attention du Gouvernement sur le sujet. La section des Affaires sociales et de la santé et la section de l’Éducation, de la culture et de la communication ont désigné Mme Pajarès y Sanchez (groupe CFDT) et Mme Samira Djouadi (groupe des personnalités qualifiées) comme rapporteures. Elles ont souhaité prendre en compte, via une contribution sous la forme d’un questionnaire, l’avis des associations impliquées dans la prise en charge médicale, médico-sociale et scolaire des enfants en situation de handicap.”

Marion Toachy, membre du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), a donc été sollicitée pour répondre à ce questionnaire en tant que représentante des personnes en situation de handicap. Afin de pouvoir répondre au mieux et rapporter au plus près de la réalité les besoins et les difficultés rencontrées par les familles, elle nous a transmis son formulaire afin de recueillir les réponses des familles concernées.

L’AFSR étant attachée à l’amélioration de la prise en charge et l’accompagnement de nos enfants, nous vous invitons vivement à apporter votre contribution.

Attention, les réponses seront traitées jusqu’au 5 février.

Cliquez ici pour accéder au formulaire.